MAGISTRATS... Pourris ou paumés ?

Publié le par Collectif Justice

    JUGES-PUTES  ou  JUGES-LARBINS ?
A l'origine de la décadence du système judiciaire, la corruption organisée et généralisée de la profession, une servilité fangeuse qui se nourrit de toutes les compromissions, l'omniprésente veulerie propre à tous les paumés, le tout verrouillé par un corporatisme mafieux qui génère des jurisprudences mortifères.
     Force est de constater que la profession de magistrats attire les inadaptés, les caractériels, les psychopathes, les détraqués sexuels, qui tous recherchent le plaisir sadique de manipuler, de dominer, d’enfreindre impunément la loi. Le pouvoir judiciaire leur offre le cadre idéal pour assouvir leurs vices en toute sécurité.

     A-t-on jamais vu un juge dénoncer un collègue pédophile ? A-t-on jamais vu un juge partir en guerre contre les pratiques mafieuses de ses confrères francs-maçons ? A-t-on jamais vu un juge reconnaître que des citoyens sont victimes de décisions intolérables, contraires à la loi ?

      Non ! Leur devise est « tous solidaires » avec comme leitmotiv qu’une décision de justice ne se conteste que par les voies de recours, tout en sachant que les voies de recours sont totalement inopérantes puisque le même système de corruption y sévit et que le corporatisme interdit toute mise en cause d’un confrère. L’affaire dite d’Outreau, c’est 84 magistrats incompétents qui ont statué sur les voies de recours !

      On constate aussi que « juger » est devenu une « entreprise familiale » : on se marie entre juges et on procrée des futurs petits juges !  Ainsi au corporatisme protecteur et à la confrérie servile franc-maçonnique viennent s’additionner des liens familiaux conservateurs au sein d’un système judiciaire dit « indépendant » !

 

   « Justice de merde » pour certains, « Justice corrompue » pour d’autres, « Justice franc-maçonnique » pour les initiés, « Justice prostituée » pour les habitués !


     Juges-putes, Juges-larbins, Juges-fossoyeurs, Juges-pronazis,...  Au-delà de ces attributs peu flatteurs, force est de constater que les multiples trahisons des juges sont autant d’atteintes subversives aux règles fondamentales qui régissent la vie en société. Leurs "décisions" intolérables, destructrices de vie, de liens familiaux et d’emplois, grèvent lourdement l’avenir de ceux qu’elles détruisent et celui de la société toute entière. Elles sont une véritable plaie pour l’économie et l'avenir de notre pays !

Publié dans MAGISTRATS

Commenter cet article

guerande 21/12/2015 21:39

votre article est magnifique ! Tout est dit en quelques lignes....
Je suis simplement surprise - agréablement bien sûr- que votre blog n'ait pas été supprimé... La censure est en effet très présente en 2015 et au prétendu pays des Droits de l'homme...
Tant mieux en tout cas.
Je suis moi-même sur le point de créer un site dont la thématique est assez proche de la vôtre
Cordialement.
L G